Navigation – Plan du site
Comptes rendus

Régis Revenin, dir., Hommes et Masculinités de 1789 à nos jours : contributions à l’histoire du genre et de la sexualité en France

Préface d’Alain Corbin, Paris, Autrement, 2007, 296 p.
Juan Jiménez Salcedo
p. 207-208
Référence(s) :

Régis Revenin, dir., Hommes et Masculinités de 1789 à nos jours : contributions à l’histoire du genre et de la sexualité en France, préface d’Alain Corbin, Paris, Autrement, 2007, 296 p.

Texte intégral

1Le jeune chercheur Régis Revenin, doctorant à l’université de Paris-I, rassemble dans cet intéressant recueil une série d’articles d’auteur-e-s des deux côtés de l’Atlantique (français-e-s, britanniques, nord-américain-e-s) sur l’histoire – peut-être devrait-on dire « les histoires » – des masculinités. L’ouvrage est préfacé par Alain Corbin et représente l’aboutissement de la journée d’étude « Histoire des masculinités : France, 1789-1945 », tenue le 22 septembre 2006 dans les locaux du centre Panthéon, à Paris. Le livre, dont le sous-titre est Contributions à l’histoire du genre et de la sexualité en France, réunit seize contributions groupées autour de cinq grands axes – sexualité, travail, guerre, religion et race – et une introduction d’ordre méthodologique de Judith Surkis, intitulée « Histoire des hommes et des masculinités : passé et avenir ».

2Les thématiques proposées n’ont pas pour objectif d’échafauder une histoire exhaustive des masculinités – ce qui d’ailleurs n’est pas le but de l’éditeur – mais elles fournissent une large pluralité d’approches : analyse des identités masculines, histoire des représentations des masculinités, visions des masculinités dans la littérature ou étude sociale des masculinités, entre autres. Le volume offre par ailleurs un élément à nos yeux novateur dans les travaux universitaires français : il s’agit de l’incorporation de la dimension ethnique à l’histoire du genre, comme nous pouvons le constater dans les contributions de Carol E. Harrison (« La crise de l’homme blanc : ethnographie française et masculinité dans les mers du Sud à l’époque révolutionnaire »), de Julie Gaucher (« La masculinité noire dans les romans sportifs, 1918-1945 ») et d’André Rauch (« Menaces viriles sur les banlieues françaises, 1989-2005 »).

3En ce qui concerne la périodisation, les articles couvrent une division assez large, 1789-2005. Pour justifier cette chronologie, Régis Revenin se fonde sur le fait que c’est surtout au xixe siècle que se bâtissent les différentes conceptions de la masculinité que nous connaissons aujourd’hui. Nous pensons toutefois qu’un élargissement vers le xviiie siècle aurait fourni une vision d’ensemble plus juste des phénomènes analysés, puisque le siècle des Lumières a vu la mise en place des dispositifs de normalisation servant de base aux formes contemporaines de genre et de sexualité. Il en est de même pour les stratégies de contestation, notamment en France, de ces normes, telles que les diverses formes de libertinage, que ce soit dans la philosophie, dans les arts ou dans la littérature.

4En outre, même si l’objectif de la publication n’est pas de s’ériger en histoire complète des masculinités du point de vue thématique et chronologique, à l’image des histoires des femmes parues pendant ces dernières décennies en France et ailleurs, il faut regretter un certain manque d’unité dans les travaux composant l’ouvrage, voire une absence de fil conducteur au-delà de l’objet, la périodisation et des axes thématiques parfois trop généraux. Néanmoins cette disparité de sujets n’enlève rien à la qualité des contributions rassemblées par Revenin. Hommes et Masculinités de 1789 à nos jours constitue, en définitive, un ouvrage incontournable pour ceux et celles qui s’intéressent à l’historiographie du genre et à l’histoire des sexualités en France. Les auteur-e-s des contributions de ce volume proposent une nouvelle voie dans les disciplines liées au genre : à cet égard, nous ne pouvons que saluer cette initiative et espérer la publication de davantage de travaux sur ces questions.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Juan Jiménez Salcedo, « Régis Revenin, dir., Hommes et Masculinités de 1789 à nos jours : contributions à l’histoire du genre et de la sexualité en France », Itinéraires, Numéro inaugural | 2008, 207-208.

Référence électronique

Juan Jiménez Salcedo, « Régis Revenin, dir., Hommes et Masculinités de 1789 à nos jours : contributions à l’histoire du genre et de la sexualité en France », Itinéraires [En ligne], Numéro inaugural | 2008, mis en ligne le 01 décembre 2008, consulté le 20 septembre 2017. URL : http://itineraires.revues.org/2233

Haut de page

Auteur

Juan Jiménez Salcedo

Université Pablo de Olavide, Séville, Espagne

Haut de page
  • Logo Pléiade
  • Logo Université Paris 13
  • Revues.org